Google Bard : plus fort que chatGPT ? Bing et Microsoft en duel avec l’intelligence artificielle

La conquête de l’intelligence artificielle est lancée entre les différents géants du Web qui dominent nos internets. Après l’arrivée que personne n’a manqué de ChatGPT, les concurrents sont rapidement montés au créneau pour proposer eux aussi leur programme d’intelligence artificielle dans l’espoir de rivaliser avec le monstre ChatGPT. Qui gagnera la guerre du langage artificiel ?

Le lancement de ChatGPT

Il y a 10 ans, les robots n’étaient capables de discuter que dans les chatbots. Leur mission était alors de donner des réponses prédéfinies aux clients qui souhaitaient poser leur question. Le machine learning a depuis beaucoup évolué et nous connaissons aujourd’hui des intelligences artificielles pouvant générer de la donnée. Les utilisateurs peuvent poser la question qu’ils veulent, l’IA est capable de produire un texte dans n’importe quelle langue et ce, d’une manière précise, crédible et pertinente.

A découvrir également : Impacts de la digitalisation sur les métiers du droit

ChatGPT a été lancé en fin d’année 2022 et sa découverte a impressionné tout le monde. C’est devenu la grande tendance chez les technophiles, d’ailleurs pour beaucoup ce nouvel outil représente un avant et un après du Web tel que l’on connait aujourd’hui. Il pourrait avoir des conséquences sur de nombreux secteurs d’activités, tels que le marketing, l’éducation et l’information.

Microsoft s’impose dans la course

Microsoft est en partenariat avec OpenAI, le centre de recherche de ChatGPT, et celui-ci a bien l’intention de bénéficier de son succès pour se trouver une bonne place. Microsoft a en effet investi un milliard de dollard de 2019 pour que le laboratoire puisse se servir de ses supercalculateurs pour faire fonctionner ChatGPT. Un autre accord a été passé début janvier entre Microsoft et la start up afin qu’il puisse exploiter les fonctionnalités de chatbot avec ses propres logiciels.

Lire également : Comment se passe le recrutement d’un expert IT ?

Microsoft a profité de l’événement pour faire d’une pierre 4 coups. Lors d’une conférence de presse à Seattle le 7 février, le groupe a présenté son moteur de recherche Bing ainsi que le nouveau navigateur Internet Edge, mais aussi sa suite de bureautique office 365 boosté avec l’IA de ChatGPT et son logiciel collaboratif Teams. Satya Nadella a déclaré qu’ils seraient les leaders de la nouvelle ère de l’IA, tout un programme ! Microsoft semble déterminé a refermer l’écart creusé par Google depuis des années dans le secteur de la recherche en ligne.

Cette avancée chez Microsoft va-t-telle vraiment changer la vie des utilisateurs ? Pour l’instant, il est seulement possible de tester le nouveau Bing et il donne des résultats assez complets et pertinents. Les réponses directes sont accessibles, sans qu’il faille ouvrir les résultats suggérés. Une version augmentée de ChatGPT est intégrée à Bing et est une sorte de copilote intelligent qui composera vos repas pour vous ou écrira un poème pour votre amoureux ou amoureuse.

Il faut s’attendre également à ce que Microsoft fasse des changements dans Windows et sa suite bureautique. C’est déjà le cas avec Dall-E qui crée pour vous des visuels en quelques clics.

Google réplique avec Bard

Face à l’accélération de la présence des IA, les grands groupes qui technologiques qui sont à la traîne n’ont plus le choix de se montrer et de proposer leur propre outil. On sait par ailleurs qu’il y a une inquiétude au sein de Google et qu’une réponse à dû être donnée. Google a rapidement fait parler de lui dans les médias en faisant un communiqué. Ce communiqué annonce le lancement de Bard en faisant comprendre qu’il n’aurait rien à envier à ChatGPT, bien au contraire. Bard se veut être un moteur de recherche alliant « la puissance, l’intelligence et la créativité de (ses) grands modèles de langage » et la puissance des algorithmes que l’on connait de Google.

Le 8 février a eu lieu une conférence de presse à Paris où Google a donné plus d’informations sur le sujet. De la même façon que ChatGPT, Bard fonctionne avec un modèle de langage spécialisé qui est appelé LaMDA. C’est ce modèle qui rend possible l’interaction naturelle dans le chatbot. Google compte intégrer Bard directement dans la barre de recherche. Vous n’avez qu’à poser une question pour que l’IA vous réponde clairement et avec précision dans un encart placé avant la liste des résultats. Google annonce une nouvelle ère dans l’histoire du Web mais ne s’étend toutefois pas beaucoup sur son nouvel outil. De plus, aucune date de lancement n’a été annoncée.

Actu