Initiation au SXO, la nouvelle tendance du référencement

Le SXO est une approche qui commence à s’imposer dans le monde du marketing digital. Cette nouvelle tendance du référencement vient traiter les problématiques de SEO et d’UX design. Elle contribue à la création d’un ensemble cohérent pour qu’un site reste en première page. Pour en savoir plus ce concept, lisez ce qui suit.

Qu’est-ce que le SXO ?

Le SXO se traduit littéralement par Search Experience Optimization. Ce terme voit le jour en 2012 et se place comme le futur du référencement naturel. Cette approche est considérée comme une évolution du SEO, car elle consiste à simplifier les usages.

A découvrir également : Comment choisir un fauteuil ergonomique ? les critères importants

L’idée est de permettre à votre site d’être fluide afin que les internautes bénéficient d’une bonne expérience d’utilisation. Ainsi, vous pouvez capter l’attention du visiteur et le retenir à travers des informations importantes. Celles-ci sont les plus pertinentes possible et sont placées dès la première ligne du moteur de recherche.

L’objectif de cette nouvelle approche est de prendre de la hauteur sur le SEO afin de mettre l’internaute au cœur du projet d’optimisation. Vous devez donc comprendre ses intentions de recherche dans le but de fournir les meilleurs résultats. Pour cela, une analyse profonde et rigoureuse du parcours de l’utilisateur est nécessaire.

A découvrir également : L’énergie verte pour développer le minage des cryptomonnaies

Pourquoi le SXO est-il important ?

SXO

Le SXO est une stratégie indispensable dans le domaine du marketing digital. Il aide à réunir le SEO qui permet de générer le trafic et l’UX qui favorise la conversion du trafic. Avant l’apparition de cette approche, ces deux compétences ne se rencontraient presque jamais alors qu’elles sont complémentaires.

Par ailleurs, avec le nombre important de contenus sur les moteurs de recherche, le référencement classique devient inefficace. Le SXO vient fluidifier la recherche d’informations. Il fournit les données utiles et pertinentes en première page.

Méthodes d’amélioration du SXO

Pour améliorer votre SXO, plusieurs méthodes sont disponibles.

Le responsive design

La première chose à faire consiste à améliorer votre responsive design. L’idée est de permettre à celui qui utilise un ordinateur, une tablette ou un mobile d’avoir une bonne expérience d’utilisation de votre site. Vous pouvez utiliser à cet effet l’outil Google Search Console. Connectez-le à votre plateforme afin qu’il affiche tous les problèmes mobiles que votre interface présente.

Ensuite, vous pouvez faire recours à certains programmes pour effectuer les réglages.

Les signaux Web essentiels

Les signaux Web essentiels (ou le Core Web Vitals) sont aussi à améliorer. Pour cela, vous devez offrir à votre plateforme des performances de chargement. Le titre, les illustrations et le contenu principal doivent s’afficher de manière à captiver l’attention du visiteur.

Assurez aussi une meilleure interactivité de la page. Le délai entre la première interaction générée par l’internaute et le temps de réponse du navigateur doit être court. Pour finir, vous devez permettre à votre interface d’avoir une stabilité visuelle.

L’expérience de recherche

L’objectif du SXO est de comprendre l’intention de recherche d’une requête. Ainsi, vous pourrez apporter les informations dont l’internaute a besoin. Pour cela, vous devez connaître toutes les demandes qu’un prospect peut formuler sur un moteur de recherche. Dans ces conditions, vous pouvez écrire des contenus qui répondent à ses intentions.

N’oubliez pas d’assurer une bonne performance technique. Optimisez les affichages en utilisant :

  • la technologie AMP ;
  • le lazyloading
  • un réseau de diffusion de contenu.

Aussi, diminuez le temps de lecture des ressources JS et CSS et mettez des formats d’images légers.

Les outils indispensables pour optimiser son SXO

Pour optimiser votre SXO, pensez à bien disposer des outils adéquats. Effectivement, ces derniers vous permettront d’analyser les performances et les points à améliorer sur votre plateforme.

L’un des outils indispensables pour l’amélioration du SXO est sans aucun doute Google Search Console. Il s’agit d’une plateforme gratuite offerte par Google qui donne la possibilité aux utilisateurs de voir comment leur site web se comporte dans le moteur de recherche.

Vous pouvez ainsi avoir accès à plusieurs données importantes comme les problèmes liés au mobile, le temps de chargement des pages ou encore les requêtes effectuées par les internautes. Ces informations peuvent vous aider à savoir ce qu’il faut améliorer sur votre site pour un meilleur référencement.

Un autre outil essentiel pour optimiser son SXO est Google Analytics. Cette plateforme permet d’analyser l’ensemble des données relatives aux visites et interactions avec une page web. Cela inclut notamment :
• le nombre de visiteurs ;
• les sources du trafic ;
• la durée moyenne des sessions.

Ces informations peuvent être très utiles pour mieux comprendre le comportement des visiteurs et adapter son contenu en conséquence.

Pour aller plus loin dans l’optimisation du SEO, Ahrefs vous offre aussi une multitude d’options utiles telles que :
• l’analyse des mots-clés ;
• la recherche de backlinks ;
• le suivi de vos positions sur les pages de résultats.

Cet outil vous permettra aussi d’effectuer une analyse concurrentielle pour mieux connaître le positionnement des sites similaires.

SEMrush et Moz sont deux autres plateformes intéressantes pour l’amélioration du SEO. Ils offrent un large éventail d’options, notamment :
• l’audit technique de la page web ;
• la recherche par mot-clé sémantique ;
• les analyses concurrentielles en termes de référencement naturel.

Via ces fonctionnalités, ils vous guident dans la mise en place de stratégies efficaces pour améliorer votre SXO.

Comment mesurer l’efficacité de sa stratégie SXO

Une fois que vous avez mis en place votre stratégie SXO, vous devez mesurer son efficacité pour savoir si elle a porté ses fruits ou non. Voici quelques indicateurs clés pour évaluer la performance de votre site web.

Le premier indicateur à prendre en compte est le taux de rebond. Il s’agit du nombre de visiteurs qui quittent immédiatement votre site après avoir visité une seule page. Si ce taux est élevé, cela signifie que les internautes n’ont pas trouvé ce qu’ils cherchaient sur votre site et ont donc décidé de partir rapidement. Un taux faible indique quant à lui une expérience utilisateur satisfaisante.

Un autre indicateur important est le temps moyen passé sur le site. Si les visiteurs passent peu de temps sur vos pages, cela peut être lié à un manque d’intérêt pour votre contenu ou à des problèmes d’ergonomie qui compliquent la navigation sur le site. Au contraire, un temps moyen élevé montre que les internautes trouvent du contenu pertinent et intéressant.

Il faut surveiller l’évolution du nombre de visiteurs. S’ils sont nombreux à visiter régulièrement votre site web, c’est bon signe car cela prouve que vous êtes visible dans les résultats des moteurs de recherche et que vous intéressez votre public cible.

Il ne faut pas oublier aussi d’analyser les mots-clés utilisés par vos visiteurs. Cette information est disponible via Google Analytics notamment. En connaissant ces mots-clés populaires, vous pouvez adapter votre contenu en conséquence et améliorer votre référencement.

Vous devez suivre l’évolution des taux de conversion, c’est-à-dire le pourcentage d’internautes qui ont réalisé une action que vous souhaitiez sur votre site web (achat, abonnement à la newsletter…). Si ce taux est faible malgré un trafic important, cela peut être lié à des problèmes d’ergonomie ou de navigation qui empêchent les visiteurs de passer à l’action.

En somme, le SXO est essentiel pour optimiser son référencement naturel et offrir une expérience utilisateur satisfaisante. Il est donc primordial de mesurer régulièrement ses performances afin d’améliorer constamment sa stratégie.

Actu