5 étapes lors de la création d’une application métier
Une application métier est une solution logicielle conçue pour améliorer la productivité et la rentabilité des entreprises en automatisant des processus opérationnels spécifiques. Elle peut comprendre un large éventail de fonctionnalités, notamment l’analyse de données, le traitement des commandes et les processus financiers.

Afin d’avoir l’outil le plus performant possible, voici les 5 étapes à suivre lors de la création d’une application métier.

A découvrir également : Le RGPD et le tracking de données

1- Définir les besoins utilisateurs

Il est important de définir les besoins des utilisateurs lors de la création d’une application métier, car cela permet de créer un logiciel métier en fonction des demandes spécifiques des utilisateurs. La définition des besoins aide à identifier les sujets clés qui devraient être pris en compte pour créer une application répondant aux exigences opérationnelles et commerciales. Avoir un outil qui correspond parfaitement aux besoins utilisateurs permet une meilleure adhésion de l’outil, un logiciel qui fait véritablement gagner du temps et de l’argent à votre entreprise.

2- Prioriser les fonctionnalités à développer via le “backlog”

Une fois que vous avez une bonne idée des besoins de votre application, vous pouvez commencer à prioriser les développements et travailler sur le backlog. Le backlog liste toutes les tâches que vous planifiez de réaliser au fil du temps pour développer votre application métier. Il est important de garder cette liste visible à toute l’équipe afin qu’ils puissent suivre le progrès. En priorisant correctement le contenu du backlog, vous pouvez optimiser l’utilisation des ressources et économiser un temps précieux pour développer votre application.

A voir aussi : Choisissez le meilleur accès à Internet pour votre entreprise

3- Insister sur l’UX

L’UX (Expérience Utilisateur) est extrêmement important pour un logiciel car elle influe directement sur l’efficacité et la convivialité de l’application métier. Une bonne UX permet aux utilisateurs finaux de profiter d’une interface intuitive et ergonomique qui facilite la navigation, le travail et la prise de décision en fournissant un accès rapide aux informations pertinentes. De plus, une UX optimale permet également de réduire les coûts de formation et d’aide destinée aux employés afin qu’ils puissent tirer pleinement parti du logiciel sans avoir à se compliquer avec les difficultés techniques ou informatiques liées au système. Enfin, une bonne UX est synonyme d’une excellente qualité du produit final qui contribue à améliorer la satisfaction des clients et donc augmente le volume des ventes pour l’entreprise.

4- Accompagner la conduite du changement

La conduite du changement pour un logiciel métier fait référence à l’ensemble des processus et des mesures nécessaires à la conception, au déploiement et à la maintenance efficace d’un nouveau système informatique ou d’applications. Elle implique une analyse approfondie du cycle de vie du produit pour évaluer les éventuelles conséquences sur les utilisateurs finaux et leurs habitudes de travail actuelles. La conduite du changement comprend l’identification des objectifs à atteindre, le rassemblement des connaissances préalables et des retours d’expérience, la formation des employés concernés, ainsi que le développement d’une stratégie de communication interne pour garantir que toutes les personnes impliquées sont en mesure de comprendre clairement ce qui va se passer pendant le processus de transition.

5- Penser à l’avenir

La maintenance et l’évolution d’un logiciel sont essentielles afin d’améliorer l’utilisabilité, les performances, la scalabilité et la sécurité du logiciel initial. La maintenance comprend généralement des tâches telles que le dépannage, le diagnostic de problèmes ainsi qu’apporter des correctifs à des erreurs ou bugs existants. Elle permet également de mettre en place des mises à jour fonctionnelles qui étendent la portée du produit et répondent aux besoins en constante évolution des utilisateurs finaux. L’évolution consiste à apporter des modifications structurelles au code source pour amener le produit à un niveau supérieur afin qu’il puisse continuer à être viable sur une plus longue période.

Web