Comment pouvez-vous améliorer le référencement naturel d’un site Web ?

SEO : 16 conseils pour manquer votre référencement naturel 🙁

A lire en complément : Comment trouvez-vous des mots dans un texte ?

Le référencement est toujours en mouvement et souvent l’objet de nombreuses questions qui mènent à une variété d’interprétations. De là, pour dire qu’il y a autant de solutions de référence qu’il y a de référenceurs, il n’y a qu’une seule étape.

Toutefois, Google publie régulièrement ses Directives d’évaluateur de qualité , un résumé de 160 pages des bonnes pratiques de référencement. Nous l’avons lu pour vous et répertorié 16 caractères qui envoient un mauvais signal à Google.

A découvrir également : 4 des meilleurs outils pour analyser les backlinks d’un site

1 — L’utilisation de l’appât clickbaiting.

Clickbait est l’acte de donner à une page un titre mémorable et de ne pas produire de contenu lié à ce titre ou d’ écrire du contenu de mauvaise qualité . Le lecteur se sent trahi et laisse le directement, que Google n’aime pas.

Rappelez-vous que vous écrivez principalement pour vos visiteurs et que Google essaie de plus en plus d’évaluer la qualité d’une page comme le ferait un internaute.

2 — Un manque d’expertise sur un sujet.

L’ un des critères les plus importants aux yeux de Google est E.A.T., pour l’expertise, l’autorité, la confiance. Pour certains sujets qui ont un fort impact sur la vie d’une personne, tels que l’argent et la santé, Google préfère les sites dont les auteurs sont des références dans leur domaine.

Mettez-vous dans la position de la personne à laquelle vous écrivez et ajustez la précision et la densité de votre texte en fonction de ce qu’elle attend de votre site.

Prenons l’exemple d’une entreprise qui offre des croisières fluviales en canoë kayak.

Qui sera l’entreprise adresse ?

  • L’ homme de famille qui veut passer quelques heures avec sa famille sur une petite rivière accessible aux débutants ?
  • Le chercheur de sensations fortes qui veut organiser un voyage sportif sur le Zambèze pendant les inondations ?
  • Le jeune athlète qui veut en apprendre un peu plus sur ce sport ?

Probablement tous les trois. Et c’est là que réside la faute. Parce qu’il aborde les trois profils dans le même article ou page, l’article est considéré comme inexact et donc mal informé. Dans ce cas, il serait préférable de créer trois pages différentes et ciblées.

2 — Un manque d’expertise sur un sujet.

L’ un des critères les plus importants aux yeux de Google est E.A.T., pour l’expertise, l’autorité, la confiance. Pour certaines questions qui ont un impact important sur la vie d’une personne, comme l’argent et la santé, Google préfère les sites Web dont les auteurs sont des références dans leur domaine.

Mettez-vous dans la position de la personne à laquelle vous écrivez et ajustez la précision et la densité de votre texte en fonction de ce qu’elle attend de votre site.

Prenons l’exemple d’une entreprise qui offre des croisières fluviales en canoë kayak.

Qui s’adresse l’entreprise ?

  • L’ homme de famille qui veut passer quelques heures avec sa famille sur une petite rivière accessible aux débutants ?
  • Le chercheur de sensations fortes qui veut organiser un voyage sportif sur le Zambèze pendant les inondations ?
  • Le jeune athlète qui veut en apprendre un peu plus sur ce sport ?

Probablement tous les trois. Et c’est là que réside la faute. Parce qu’il aborde les trois profils dans le même article ou page, l’article est considéré comme inexact et donc mal informé. Dans ce Dans le cas où, il serait préférable de créer trois pages différentes et ciblées.

3 — Pages avec peu de contenu.

Idéalement, une page doit contenir au moins 300 mots (un article de blog au moins 500). En dessous de ce taux, Google estime que le contenu est insuffisant. En conséquence, Google tiendra compte du fait que cette page a peu d’intérêt et est mal référencée.

La longueur d’un contenu dépend tout d’abord du sujet et de la qualité de la réponse . Par conséquent, la bonne longueur est celle qui atteint son objectif : fournir au lecteur des informations utiles.

3 — Pages avec peu de contenu.

Idéalement, une page doit contenir au moins 300 mots (un article de blog au moins 500). En dessous de ce taux, Google estime que le contenu est insuffisant. En conséquence, Google considérons que cette page a peu d’intérêt et est mal référencée.

La longueur d’un contenu dépend tout d’abord du sujet et de la qualité de la réponse . Par conséquent, la bonne longueur est celle qui atteint son objectif : fournir au lecteur des informations utiles.

4 — Peu ou pas de sources.

Promouvoir des numéros ou des articles provenant de sources spécifiques ? Dans ce cas, il est important de toujours mentionner lesquelles de vos sources sont . Si vous ne le faites pas, Google constatera que votre site n’est pas pertinent.

5 — Pas d’utilisation de titres et de méta-descriptions.

balises de titre et les méta-descriptions Les sont des éléments de référencement qui ne doivent pas être oubliés, car ils sont considérés par les moteurs de recherche. Vous avez juste besoin de vous assurer que votre est entré dans ces balises ainsi que dans les balises alt des images.

6 — Pas assez de liens.

Les liens entrants prouvent que le contenu d’une page est intéressant et est recommandé ou partagé par les internautes. Plus le site qui relie le vôtre a d’autorité dans votre domaine d’activité, plus l’effet de ce lien sera positif aux yeux de Google.

7 — Ignorer la vitesse de chargement et la compatibilité « mobile friendly ».

Les moteurs de recherche prennent en compte la vitesse de chargement de vos pages et punissent évidemment ceux dont les pages se chargent lentement. gtmetrix.com et Page Speed Insights sont de bons outils gratuits pour mesurer l’efficacité de votre site.

Les moteurs de recherche supposent que si votre site n’est pas connecté à des appareils mobiles est compatible, vous ne fournissez pas une expérience satisfaisante à votre public. Si c’est votre cas, votre position dans les moteurs de recherche sera pénalisée.

7 — Ignorer la vitesse de chargement et la compatibilité « mobile friendly ».

Les moteurs de recherche prennent en compte la vitesse de chargement de vos pages et punissent évidemment ceux dont les pages se chargent lentement. gtmetrix.com et Page Speed Insights sont de bons outils gratuits pour mesurer l’efficacité de votre site.

Les moteurs de recherche supposent que si votre site n’est pas compatible avec les appareils mobiles, vous ne donnerez pas à votre public une expérience satisfaisante. Si c’est votre cas, votre position dans les moteurs de recherche sera pénalisée.

8 – Contenu non optimisé.

Afin de lier correctement un site Web, Google a besoin d’informations telles que des mots-clés ou du vocabulaire lié au sujet abordé pour l’obtenir. Si vous n’utilisez pas de mot clé par page, Google ne verra probablement pas votre site comme un site de haute qualité .

Pour garantir la pertinence de vos mots-clés, nous vous recommandons d’utiliser l’ outil Google Adwords Keyword Plannersimple et efficace, qui présente le grand avantage d’utiliser les règles que Google applique à ses robots d’exploration. Ubbersuggestion est un autre instrument très puissant, mais il ne permet pas de proposer des mots pour le Luxembourg et la Belgique.

8 – Contenu non optimisé.

Pour lier correctement un site Web, Google a besoin d’informations telles que des mots-clés ou du vocabulaire lié au sujet abordé. Si vous n’utilisez pas de mot clé par page, Google ne verra probablement pas votre site comme un site de haute qualité .

Pour vérifier la pertinence de vos mots-clés , nous vous recommandons d’utiliser l’ outil Google Adwords Keyword Plannersimple et efficace, qui présente le grand avantage d’utiliser les règles que Google applique à ses robots d’exploration. Ubbersuggestion est un autre instrument très puissant, mais il ne permet pas de proposer des mots pour le Luxembourg et la Belgique.

9 — Dupliquer le contenu.

Le contenu en double est toujours suivi par Google . En général, il est dit qu’une page ne doit pas contenir plus de 70 % de contenu identique. Cependant, il est préférable d’être prudent. Google préfère également les pages dont le contenu, apparemment, a été écrit par un humain, pas un robot.

10 — Un auteur anonyme.

Il est important de préciser qui est l’auteur de vos articles . Plus son autorité est grande dans son domaine d’expertise, le plus tôt Google considérera son contenu pertinent. D’autre part, si vous ne mentionnez pas le nom de l’auteur, cela peut entraîner des inconvénients, en particulier dans les domaines techniques.

11 – Aucune information de contact.

Les informations générales sur la société, l’association ou les personnes qui possèdent un site Web doivent figurer sur le site. Google pénalisera les sites Web qui ne contiennent pas d’informations de contact, d’informations de service client ou le nom du responsable du traitement .

12 — Liens non pertinents.

Créer des liens entre des pages de votre site qui n’ont rien en commun ? Attention, le site peut être puni . Si vous créez un lien interne ou externe, assurez-vous que l’ancre du lien correspond au contenu de la page, dont il fait référence. Si ce n’est pas le cas, votre lien sera considéré comme non pertinent.

13 — Un taux de rebond trop élevé.

Le moteur de recherche, désireux de donner une réponse pertinente aux internautes, pénalisera les sites dont le taux de rebond est trop élevé (c’est-à-dire les internautes qui quittent le site sans aller à une deuxième page). Plus de 60% taux de rebond, Google considère le site comme mauvais.

14 – Contenu trop optimisé.

Google pénalise les pages qui utilisent des mots-clés farce. Bien sûr, intégrez vos mots-clés dans votre contenu et surtout aux bons endroits : titres, H1, H2 et parfois dans les paragraphes.

Google utilise une technique sémantique pour déterminer si votre texte a un sens et s’il a un sujet avec aborde les détails nécessaires.

Par exemple , si votre page ou votre article est consacré au jardinage, l’utilisation de mots tels que : arrosage, semis, légumes, récolte… par les moteurs de recherche sera considérée comme plus pertinente que si vous répétez le jardinage 7 ou 10 fois dans un texte de 300 mots.

14 – Contenu trop optimisé.

Google pénalise les pages qui utilisent des mots-clés farce. Bien sûr, intégrez vos mots-clés dans votre contenu et surtout aux bons endroits : titres, H1, H2 et parfois dans les paragraphes.

Google utilise une technique sémantique pour déterminer si votre texte a un sens et s’il aborde un sujet avec les détails nécessaires.

Par exemple , si votre page ou article est engagé dans le jardinage, alors l’utilisation de mots tels que : arrosage, Semis, légumes, récolte… considérés comme plus pertinents par les moteurs de recherche que si vous répétez le jardinage 7 ou 10 fois dans un texte de 300 mots.

15 – Pages nuisibles.

Google cherche des escroqueries . Si l’une de vos pages est considérée comme malveillante (pishing, virus…), votre site est susceptible d’être considéré comme risqué. En cas de fraude suspectée, le score de qualité attribué à votre site peut être un score nul !

16 — Cloquage.

Certains référenceurs blackhat utilisent le camouflage. La technique consiste à écrire du contenu pour les utilisateurs et du contenu pour que Google soit bien référencé. Attention, cette pratique peut conduire à des pénalités sévères de la part de Google.

Fermeture

Félicitations si votre site a ces 16 erreurs ! Nous serions heureux de vous rencontrer, car votre site est un spécimen rare que nous aimerions disséquer.

Sérieusement, vous l’avez vu : le référencement est une discipline qui a des règles très spécifiques. Mais c’est aussi une tâche à long terme qui exige du professionnalisme, de l’engagement et de la régularité, trois qualités que nous croyons modestement que nous avons et que nous sommes heureux de mettre en œuvre dans les projets confiés à nos clients.jtndzgl2jtiwawqlm0qlmjjjjjjjjjjjjjjjwutzwxlwudcuymiuzrsuzqyuryryryryryryryryryryrwxlwudcuymiuzrsuzqyuryryrpyryryryryryrdiuzrsuwqsuzqyuymsu1 qmvuzglmjtvels0lm0nhjtiwahjlziuzrcuymmh0dhbzjtnbjtjtjtjtjtjtjglyzwn0lmh1ynnwb3quy29tjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjlzwd0lmhwd0lmhnnnnnwb3quy29tjtjtjtjtjlzwd0lmjtjtjdede3odywjtjtjgmjy5ywywy2itzmewoc00odhhlwi5ywedogfhywnjotk4zdq2jtiyjtnejtiyx2jtnejtiyx2jtnejtiyx2jtnejtiyx2jtnejtiyx2jtnejtiyx2jtnejtiyx2jtnejtiyx2jtnejtiyx2jtnejtiyx2jtnejtiyx2jyw5ywy2itzmewec00odhhlwi5ydohlwi5ydohlwi5ydohlwi5ydogwydwic00dhhlwi5ydogwydw3 jlzmvycmvyjtnfjtndaw1njtiwawqlm0qlmjjjjjjóxy1jdgetaw1nlti2owfmmgnilwzhmdg4ys1iowfhlthywfjzk5 ogq0niuymiuymgnsyxnzjtnejtnejtnejtiyahmtyyyyyyyyyyyyxnzjtnejtnejtnejtiyahmtyyyyyyyyyyyyyxnzjtnejtnejtnejtiyahmty3rhlwltzyuymiuymhn0ewxljtnejtnejtiyym9yzgvylxdpzhrojtnb4jtnnb4jtncjtnncjtncjtnejtnejtnejtnejtnejtnejtnejtnejtnejtnejtnejtnejtjtnejtnejtnejtnejtjtnejtnejtnejtnejtjtnejtnejtnejtjtnejtnejtnejtjtnejtnej00kylmkzuby1jywnozs5odwjzg90lmnvbsuyrmn0ysuyrmrlzmf1bhqlmky 1mde3odywjtjgmjy5ywywy2itzmewowy2itzmewowywic00odhhlwi5ywedogfywywywywywywywic00odhlwi5wetogfywywig5ywedogwyymmgfsdcuzrcuymkdculymglujtg91y2glmjilmjilmjalmjalmjalmjalmjalmjalmjalm lm0mlmkzhjtnfjtndjtjgc3bhbiuzrsuzq3 njcmlwdcuymgnoyxjzxqlm0qlmjjjj1dgytocuymiuymhnyyuzrcuymmh0dhbzjtnbjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjjganmuahnjdgeubmv0 jtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjgyuyrnjcmlwdcuzrsuzq3njcmlWdCuyMhr5Cgulm0QlmJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJYmiumghic3bmn0lmn0ysmlwdcuymghic3bmn0ys5sb2fkjTaxnzg2McWdcqqqqqqqqqyb2fkjtaxnzg2mcwdcqqqqqqqyuynzi2owfmmgnilwzhmdg4yS1JiowfHlTywfHlTywfyWZG2McWdcqqqqqqyuynzi2owfmmGnilwzhmdg4yS1JiowfHlTywfHlTywfyzk5ogq0niuynyuyqyuyqyuyqyuyymcu3qiuuymcu3qiuuyrnjcmlwdcuzrsuzqyuyrnww4 lm0mlmJetlSuymgvuzcuymeh1ylmjbnwb3qlmjbdjbdjdglvlujdglvuymenvzg==

gauche ; « >Fermeture

Félicitations si votre site a ces 16 erreurs ! Nous serions heureux de vous rencontrer, car votre site est un spécimen rare que nous aimerions disséquer.

Sérieusement, vous l’avez vu : le référencement est une discipline qui a des règles très spécifiques. Mais c’est aussi une tâche à long terme qui exige professionnalisme, engagement et régularité, trois qualités que nous croyons modestement avoir et que nous sommes heureux d’avoir dans les projets que nos clients nous confient,

SEO
Show Buttons
Hide Buttons