Ethereum : Qu’est-ce que c’est et quels sont ses cas d’utilisation ?

Quand la crypto monnaie était sur ses premiers jours notamment avec l’apparition de Bitcoin en 2009, ceci a suscité l’intérêt de plusieurs spécialistes et experts en technologies informatiques y compris Vitalik Buterin, un programmeur proéminent et l’un des personnage les plus connu derrière la fondation d’Ethereum plus tard en 2014. Qu’est-ce que donc Ethereum, quels sont ses cas d’utilisation et comment peut en acheter ?

Ethereum : Qu’est-ce que c’est ?

A lire également : Bien télétravailler depuis chez soi (bureau, visioconférence, organisation...).

Etherum est une technologie informatique open-source qui supporte la monnaie digitale dans un système décentralisé et disposant de la fonctionnalité de contrat intelligent. La plateforme est destinée essentiellement à supporter la deuxième plus grande crypto-monnaie à savoir l’Ether. Ethereum offre aux détenteurs d’Ether de bénéficier de contrats intelligents et d’applications basées sur la blockchain qui fonctionnent sans temps d’arrêt ni fraude et en absence de toute interférence de tiers.

Etherium est par ailleurs un langage de programmation qui permet aux développeurs de coder des applications distribuées. L’un des grands projets dont Ethereum a fait partie est le partenariat de ConsenSys avec Microsoft via lequel la blockchain Ethereum est offerte, en tant que service, sur la plateforme Microsoft Azure. L’objectif étant d’offrir – en un seul clic – aux entreprises clientes et aux développeurs un environnement Cloud pour le développement de la blockchain.

A lire en complément : Entreprise : 4 raisons de solliciter une agence de communication digitale

En 2016, Ethereum s’est divisé en deux blockchains différentes, il s’agit d’Ethereum et Ethereum Classic. Ceci était notamment dû à un piratage qui a vu des jetons Ether d’une valeur de 50 millions de dollar volés. Les hackers ont dû exploiter une faille sur un projet tiers et ont profité d’un DOA – un ensemble de contrat intelligents originaires de la plateforme – pour effectuer leur attaque.

En Septembre 2019, Ether faisait déjà la seconde plus grande crypto-monnaie sur le marché. L’objectif d’Ethereum est de restructurer la manière dont les applications sur internet sont utilisées. Aujourd’hui, plusieurs intermédiaires interviennent pour nous assister à accomplir différentes tâches en ligne, et par conséquent, nos informations personnelles, financières et autres, sont stockés sur des serveurs variés sus le contrôle de ces tiers. Cette situation implique donc que les données privées des utilisateurs peuvent être utilisées de n’importe quelle manière et sans avoir le consentement de ces derniers, et c’est bien ce que Ethereum cherche à changer via une finance décentralisée.

Ethereum : Les cas d’utilisation

La plateforme Ethereum offre un système de finance décentralisée :

La finance décentralisée ou Defi – decentralized finance en Anglais – désigne l’ensemble des services financiers disponibles à toute personne utilisant Ethereum. Dans ce système, il n’existe aucune autorité financière qui peut bloquer des paiements ou refuser l’accès à ses fonds d’autant plus, avec Defi, les marchés sont toujours ouverts et ne sont pas liés à une location géographique ou un fuseau horaire déterminé. Par ailleurs, les risques liés à l’erreur humaine sont éliminés puisque les services sont gérés par des algorithmes.

Ainsi, quelques inconvénients qui ne s’appliquent pas à Defi y compris Etherum sont :

La concentration du pouvoir de contrôle dans les mains de certaines entités financières.

Le refus éventuel à une personne ou organisation d’accéder aux services financiers ou le risque de geler carrément ses avoirs.

Des heures limitées d’ouverture des bourses et des marchés financiers. Il est possible d’acheter Ethereum ou en vendre ses possessions 24h/24, et 7J/7.

Dans les systèmes financiers traditionnels, les autorités peuvent décider de fermer à volonté le marché boursier.

Dans une finance de type Defi, les utilisateurs ont le contrôle total de leurs avoirs. Une personne peut faire des achats, transférer, échanger, recevoir et accéder à son argent partout, à tout moment et sans aucune contrainte.

Les jetons sont non fongibles :

Les jetons non fongibles (NTF), Non-Fungible Tokens en Anglais, sont uniques et non interchangeables. Un jeton Ether, ne peut appartenir qu’à un seul propriétaire, et les jetons sont sécurisés sur la blockchain Etherum. Un NFT ne peut être ni copié ni collé, et il n’y peut en avoir deux identiques. Les Ethers sont compatibles avec toutes les applications construites sur Ethereum.

Ether est géré par une organisation autonome décentralisée :

La gestion de ses avoir chez Ethereum est assurée par un système autonome et décentralisé. Les organisations autonomes décentralisées fonctionnent sur la base de contrats intelligents et sont gérées de manière collective par les membres du système. De même pour Ethereum, il n’y a ni assemblée générale ni PDG. Les décisions sont prises par proposition et suite à des votes pour assurer un système de prise de décision démocratique et décentralisé. L’activité ainsi que toutes les opérations sont transparentes.

Comment acheter Ether ?

Il y a plusieurs méthodes de procurer des Ethers, vous pouvez en acheter via des plateformes d’échange en ligne ou bien encore à travers des places de Trading. Les cours d’ETH varient en continu comme pour des actions dans une bourse. Ainsi, pour acheter Ethereum, on vous recommanderait de consulter Kucoin, il s’agit d’une place d’échange avec des millions d’utilisateurs qui vous permet d’acheter et échanger de la crypto-monnaie pour des frais les plus bas sur le marché. N’hésitez pas à y jeter un coup d’œil.

Conclusion

Ethereum est la seconde plus grande blockchain au monde après Bitcoin, un classement conquis depuis Avril 2021 après une forte croissance continue. Dans les prochaines années à venir, la plateforme est prévue détrôner Bitcoin de la première place. Vu son domaine large d’application, il se peut également qu’Ethereum soit adopté par de grandes organisations comme Facebook, Google etc.

Actu